Nouveau !

Derniers articles

Type what you are searching for:

Lumière sur… Tim Sullivan !

Portrait de Tim Sullivan – Le brass comme vous ne l’avez jamais vu from Onjoy on Vimeo.

Magnifique rencontre avec Tim Sullivan, musicien de brass passionné et professionnel.

D’origine Américaine, Tim est implanté en Suisse depuis de nombreuses années, maintenant. Ce qui ne l’empêche pas de parcourir le monde entier pour répandre sa musique dès qu’une occasion se présente.

Tim Sullivan fabrique un tuba

Savoir jouer de tous les instruments de cuivre qui existent ne suffisait pas, il fallait que Tim les confectionne lui-même ! Ne soyez donc pas surpris d’avoir la sensation de rentrer dans un musée consacré au brass, lorsque Tim vous ouvre ses portes.

Tubas, trompettes contrebasse, cors, trombones, basses, sousaphones, cimbassos… Tous les cuivres existants, voire ceux revisités, Tim Sullivan vous les fera (re)découvrir à sa façon.

Soudure Tuba

Essayez de compter combien il y a d’instruments différents dans ce portrait vidéo. Quand vous aurez obtenu un chiffre approximatif, vous vous rendrez presque compte de ce que le mot « passion » implique chez un musicien aussi atypique que Tim Sullivan.

Atypique, mais talentueux avant tout ! Mettez-le au défi, il ne demande que ça !

 

Pour le contacter, le rencontrer ou vous renseigner sur ses futures dates de concerts, c’est ici que ça se passe : https://www.facebook.com/timswisstuba

 

Des tas de clips mettant en scène Tim Sullivan et ses œuvres sont à découvrir prochainement.

 

À très bientôt !

 

Onjoy !

Tim et son Cimbasso

Sousaphone 1 Tim Cor 1 Tim Cor 2 Tim Cor 3

Tim Cor 4 tIM TROMBONE 2

 

. Tim Tuba 5 Tim Tuba 4 Tim Tuba 3 Tim Tuba 2 Tim Tuba 6 .

Titre capture

Sources :

Gaëtan : 10 ans de scène à l’opéra de Lausanne – Vous trouverez Tim sur d’autres vidéos mettant en scène la troupe de Gaëtan, dont il fait partie : Gaëtan est dans l’écran !

Spectacle Tinguely : Ouverture

Culte diffusé sur RTS : Avenches

Musique récurente : Jesus-Christ Superstar

A noter :

Quand Tim Sullivan n’est pas en concert, en répétition ou dans son atelier en train de fabriquer des instruments pour lui ou pour d’autres passionnés, il aime transmettre son savoir en donnant des cours. N’hésitez pas à le contacter si vous êtes intéressés.

Quelle est la différence entre teaser et bande-annonce ?

Contrairement aux idées reçues, le teaser et la bande-annonce ne se différencient pas par leur durée. Certes, le teaser sera souvent plus court. Mais ce qui importe, c’est leur contenu.

Qu’est-ce qu’un teaser ?

«  Teaser » signifie « tenter », dans le jargon marketing. Il s’agit donc d’un message publicitaire visant à « aguicher » une cible potentielle.

Son but est avant tout d’attiser la curiosité d’un plus grand nombre de personnes. Et tout ceci, sans « présenter ». C’est là toute la complexité et l’intérêt d’un teaser. Cela revient à séduire autrement qu’en déclinant son identité et ses atouts.

Voici quelques-unes de nos méthodes :

L’humour : Faire rire les gens les amène à penser qu’en en sachant davantage, ils seront d’autant plus divertis.
Le suspense : une action ou une phrase qui reste en suspend, la silhouette évasive de quelque chose d’intrigant, un son étrange, un très gros plan sur une toute nouvelle technologie… Les possibilités sont multiples. Le public aime satisfaire sa curiosité quand un suspense est efficacement mis en place.
L’originalité : présenter quelque chose qui sort du commun a de quoi interpeller les gens. S’il y a matière, autant axer la communication sur cet élément-là.
L’émotion : outre le rire, le spectateur aime que nous leur transmettions des émotions diverses et variées. On peut passer de la joie aux larmes, en fonction des images, de la musique et des titres sélectionnés avec soin. L’art de communiquer efficacement, c’est maîtriser l’art de tous ces paramètres à la fois.

Qu’est-ce qu’une bande-annonce (« trailer » en anglais) ?

À l’inverse du teaser, bien que la finalité reste la même (attiser la curiosité du spectateur), la bande-annonce « présente ». Elle va certes, aller à l’essentiel, mais son but est avant tout de séduire en mettant en évidence le meilleur. Les meilleurs moments d’un film, les plus belles images, les passages les plus amusants, les éléments qui décrivent le mieux un projet, les meilleurs atouts d’une entreprise, etc., sont les astuces à privilégier.

La mise en forme générale a une importance capitale. La sélection de la musique, le choix des mots clés et des images à intégrer au film. Tout est sélectionné avec minutie.

Les meilleures bandes-annonces sont celles qui, tout en retraçant ce qu’elles présentent, vont faire passer des émotions, sans trop rentrer dans les détails.

Parce que tout réside dans l’équilibre des informations à transmettre. Ne pas en présenter assez n’attirerait pas la cible. Or, surcharger une bande-annonce laisserait entendre au spectateur qu’il a vu l’essentiel et n’a donc pas besoin de chercher à en savoir davantage.

C’est le piège dans lequel tombent malheureusement beaucoup de boites de productions spécialisées dans les bandes-annonces de films cinématographiques. Ça vous est d’ailleurs sûrement arrivé d’en voir une pour vous dire ensuite « pas besoin d’aller voir le film, on vient de tout voir ! »

Ce qui est valable pour le cinéma l’est aussi dans la communication audiovisuelle générale. Sauf qu’au lieu de terminer sur la date de sortie en salle d’un film, on favorisera le référencement d’un site internet (ou blog, numéro de téléphone, vidéo, projet, etc.) en intégrant un lien direct vers celui-ci.

Qu’est-ce qu’un comparatif digne de ce nom sans exemples ?

Voici donc quelques liens pour illustrer ce qui vient d’être décrit :

Teasers
Bandes-Annonces

Nous avons fait le tour de la question. J’espère vous avoir éclairé. Je peux répondre à d’éventuelles questions complémentaires (et même à celles qui n’ont rien à voir), vous connaissez l’adresse : contact@onjoy.fr

Au plaisir de vous croiser prochainement ici ou ailleurs !

Onjoy your time !

Marie

PS : Pour ceux qui auraient manqué le teaser de Onjoy, mieux vaut tard que jamais :